fileadmin/_processed_/b/a/csm_Aarau3_cf49fb417a.jpg

Attachement au consensus des cantons dans l’aide sociale

Les citoyens et citoyennes bernois ont décidé aujourd’hui que le forfait pour l’entretien des bénéficiaires de l’aide sociale ne doit pas être abaissé. La Conférence suisse des institutions d’action sociale CSIAS prend connaissance avec satisfaction de cette décision.
 

Le refus de la révision de la loi sur l’aide sociale est un signal en faveur de la collaboration intercan-tonale dans le domaine de l’aide sociale. Il témoigne aussi de l’attachement à la solidarité sociale exprimée dans la Constitution fédérale, selon laquelle la force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres.

Le projet populaire, qui prévoyait un forfait pour l’entretien selon les recommandations de la CSIAS ainsi que des mesures en faveur des chômeurs de longue durée âgés et la promotion de la formation continue, a aussi été rejeté. Le problème des personnes sans emplois âgées est une importante préoccupation de la CSIAS. Mais il faut chercher des solutions communes au niveau fédéral. La CSIAS a fait une proposition à ce sujet.

Après cette décision, la lutte contre la pauvreté reste un défi important de notre société. L’objectif commun reste l’amélioration de l’intégration professionnelle et sociale des bénéficiaires de l’aide sociale. La CSIAS continuera de travailler avec ses membres – les cantons, dont celui de Berne, les villes, les communes et les organisations d’entraide – à la mise en oeuvre de cet objectif.

Renseignements
Markus Kaufmann, secrétaire général de la CSIAS Tél. 031 326 19 14

Diese Webseite verwendet Cookies. Mit der Nutzung unserer Dienste erklären Sie sich damit einverstanden, dass wir Cookies verwenden.