Aide sociale pendant la crise du corona
fileadmin/_processed_/b/a/csm_Aarau3_cf49fb417a.jpg

Hausse du nombre de dossiers dans l’aide sociale suite à la crise du coronavirus

Berne, 22 juin 2020 –La crise du coronavirus marque, en Suisse et dans le monde, le plus puissant coup d’arrêt de l’économie depuis la Seconde Guerre mondiale. Ses retombées dépassent de loin celles de la crise financière de 2008/2009. La CSIAS estime que l'aide sociale doit se préparer à une hausse du nombre de dossiers à moyenne échéance.  Le monitoring du coronavirus de la CSIAS effectué en mai montrait déjà une légère hausse du nombre de cas.

Depuis le mois de mai, la CSIAS réalise un monitoring auprès des services sociaux dans presque tous les cantons. Grâce à ce monitoring, l'évolution du nombre de cas fait l’objet d’une observation permanente. Les défis à court et moyen terme sont ainsi rapidement identifiés et les mesures adéquates prises dans les plus brefs délais. Conformément au premier sondage réalisé auprès des services sociaux en mai, une légère augmentation du nombre de dossiers est observée depuis mars à l’échelle nationale (+ 2,7 %), avec une progression plus marquée en Suisse romande (+4,3%) et en Suisse centrale (+4,2 %) par rapport au mois moyen de 2019. La hausse est en revanche peu sensible dans le Nord-Ouest de la Suisse (+0,9%), en Suisse orientale (+0,6 %) et dans le canton du Tessin (+2,3 %). La CSIAS estime que la hausse induite par la pandémie ne se fera pas ressentir en Suisse avant quelques mois. D’une part, les instruments de l'assurance-chômage (chômage partiel, indemnité journalière prolongée) et l'allocation pour perte de gain en cas de coronavirus fonctionnent encore à l’heure actuelle et, d’autre part, l’aide sociale n’est allouée à un demandeur qu’à partir du moment où celui-ci a épuisé sa fortune.

Communiqué

Monitoring

Diese Webseite verwendet Cookies. Mit der Nutzung unserer Dienste erklären Sie sich damit einverstanden, dass wir Cookies verwenden.