Normes CSIAS 2021

L’aide sociale dans des villes suisses - pas d’augmentation telle que redoutée

L’augmentation de 0,5 % par rapport à l’année précédente signifie que le nombre de dossiers est pratiquement resté stable. La crise sanitaire aura peut-être tout au plus stoppé la tendance à la baisse du nombre de dossiers observée ces dernières années, mais elle n’aura pas entraîné l’augmentation massive que l’on craignait. Les assurances sociales en amont de l’aide sociale et les autres prestations de soutien de la Confédération, des cantons et des communes (notamment l’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail, l’indemnité en cas de pertes de gain, la prolongation temporaire du droit aux allocations de chômage) ont permis d’assurer le minimum vital à une grande partie des personnes touchées par la crise. « C’est pourquoi il est très important que la Confédération reste attentive aux cercles particulièrement affectés et accorde au besoin des prestations de soutien jusqu’à la fin de la crise » souligne Martin Merki, directeur des Affaires sociales et de la sécurité de la ville Lucerne.

Bien que le système de sécurité sociale suisse fonctionne généralement bien, la pandémie de Covid-19 a mis en évidence des lacunes inquiétantes et montré que certains groupes de la population passent à travers les mailles du filet social.

Rapport

Diese Webseite verwendet Cookies. Mit der Nutzung unserer Dienste erklären Sie sich damit einverstanden, dass wir Cookies verwenden.